COVID-19 : Ce que les membres doivent savoir

L’Ordre continue de suivre l’évolution de la situation concernant l’épidémie de coronavirus et continuera de fournir aux membres et autres parties prenantes de l’information et des mises à jour régulières.

Soutien à la pratique professionnelle

Même si les locaux de l’Ordre restent fermés, nous avons repris à distance bon nombre des activités réglementaires. En ces temps difficiles, l’équipe de soutien à la pratique poursuit son travail de conseil et d’aide auprès des membres et continue d’œuvrer à la protection du public. Pour que nous puissions fournir des services à distance efficaces et en temps opportun, nous demandons que toutes les questions sur la pratique nous soient envoyées par courriel à pratique@otsttso.org.

Nous continuons d’actualiser les Questions Fréquentes à la page Web Mises à jour sur le COVID-19 de manière à répondre en continu et pertinemment aux questions de toutes nos parties prenantes. Ceci fait partie de notre engagement constant à agir en transparence et à fournir à nos intervenants de l’information claire et exacte. Prenez bien note de la date en marge des Questions Fréquentes qui confirme la date de mise à jour.

Voici ci-dessous trois des questions les plus fréquemment posées que reçoit le Service de la pratique professionnelle :

Q. Est-ce que je peux fournir des services par voie électronique?

R. Face à la crise, des membres envisageront peut-être de fournir des services par voie électronique – au moyen d’un appareil électronique (ordinateur, tablette, téléphone mobile ou fixe) ou sous d’autres formes électroniques (comme Internet, les médias sociaux, le clavardage, les messages texte, la vidéo ou le courriel). Avant d’adopter le mode électronique, les membres doivent s’assurer qu’ils ont les compétences nécessaires pour procéder ainsi. Pour cela, ils pourraient notamment vouloir relire l’article suivant de l’Ordre :

Ils voudront aussi considérer d’autres facteurs importants, notamment les aspects sécurité et confidentialité. Ces facteurs sont traités dans les ressources suivantes de l’Ordre :

Q. Quelle plateforme l’Ordre recommande-t-il pour la fourniture de services par voie électronique?

R. Le choix de la plateforme à utiliser pour fournir des services par voie électronique doit être fait par le membre qui, pour cela, recourra à son jugement professionnel. Si la personne juge qu’elle est compétente pour fournir des services par voie électronique, l’Ordre lui conseille, pour le choix de la plateforme, de prendre en considération les questions de sécurité et de confidentialité ainsi que les ressources listées dans la question précédente.

Q. Si on me réaffecte à un autre service ou secteur de mon lieu de travail et qu’on me demande d’accomplir d’autres tâches, que devrais-je prendre en considération?

R. Un membre de l’Ordre doit d’abord s’assurer qu’il ou elle a la compétence requise pour exécuter une tâche qu’on lui confie dans le cadre d’un redéploiement du personnel.[1] Entre autres choses, la personne doit se demander :

  • si l’exécution de la tâche est contraire ou n’est pas conforme aux Normes d’exercice.

Le membre voudra peut-être aussi contacter son courtier d’assurance responsabilité civile professionnelle, passer en revue la loi pertinente, et obtenir un avis juridique, au besoin.

Dans certaines situations, la personne pourrait juger qu’elle n’est pas prête à accomplir une tâche confiée, même si elle a reçu une formation à cet égard. Si c’est le cas, elle devrait faire part de cette préoccupation à son chef de service ou à toute autre personne appropriée et demander à être redéployée ailleurs.

Suspension de tous les services non essentiels

Comme nous l’avons noté dans le eBulletin du 20 mars 2020 et le eBulletin du 25 mars 2020, nous conseillons fortement aux membres de l’Ordre de suspendre jusqu’à nouvel ordre tous les services non essentiels de travail social et de techniques en travail social, conformément au décret pris par la province de fermer les entreprises et services non essentiels à partir du 24 mars 2020. Pour en savoir plus sur cette annonce, lisez SVP le communiqué ici. Pour la liste – en vigueur au 4 avril 2020 (à 11 h 59) – des entreprises et des services qui sont essentiels, rendez-vous SVP à cette page Web. Le Règl. de l’Ont. 82/20, tel que modifié par le Règl. de l’Ont. 119/20, (le Règlement sur la fermeture) énonce aussi à l’Annexe 2 les entreprises et services qui sont essentiels.

L’Ordre ne peut pas décider si un membre devrait ou non suspendre ses services et décider lesquels des services qu’il ou elle fournit sont essentiels. Nous encourageons les membres à revoir le eBulletin du 25 mars 2020 et le Règlement sur la fermeture et à user de leur jugement professionnel pour prendre ces décisions, tout en prenant en considération leur milieu de travail, le secteur ou les clients qu’ils desservent.

Comment contacter l’Ordre

Malgré la fermeture des locaux de l’Ordre, nous avons repris à distance bon nombre des activités réglementaires. Les membres, nous le comprenons, ont beaucoup de questions; nous leur demandons de contacter l’Ordre par courriel selon le domaine pertinent :

Prenez note SVP qu’en cette période-ci, il peut y avoir des retards dans les temps de réponse. Nous encourageons nos membres à lire et relire les Questions Fréquentes avant d’envoyer par courriel une question à l’Ordre.

Nous reconnaissons l’impact majeur de la pandémie sur nos membres et autres parties prenantes; nous reconnaissons aussi notre responsabilité collective de faire notre part pour réduire la propagation du virus. Nous remercions tous nos intervenants pour leur patience en ces temps difficiles.

Prochaines mises à jour

Consultez SVP régulièrement le site Web et le compte Twitter de l’Ordre pour trouver les mises à jour et d’autres communications sur la situation COVID-19.


 

[1] OTSTTSO, Code de déontologie et manuel des normes d’exercice, Deuxième édition – 2008. Principe II : Compétence et intégrité, Interprétation 2.1.1.
[2] Les actes autorisés sont des procédures qui sont considérées poser un risque de lésion à des clients ou patients et qui, en Ontario, ne peuvent être accomplies que dans certaines situations ou circonstances.